SADR

Schéma d'aménagement et de développement


Principal outil de planification régionale, le schéma d'aménagement et de développement (SAD) en est aussi un de connaissance, de concertation, de mise en œuvre et de développement. Il établit les lignes directrices de l'organisation physique du territoire d'une municipalité régionale de comté (MRC) ou d'une communauté métropolitaine.

Il permet de coordonner les choix et les décisions qui touchent l'ensemble des municipalités concernées, le gouvernement, ses ministères et ses mandataires. Le schéma est avant tout un document d'intention formulé et conçu de manière à faire ressortir une vision régionale du développement économique, social et environnemental:http://www.mamrot.gouv.qc.ca/amenagement-du-territoire/guide-la-prise-de-decision-en-urbanisme/planification/schema-damenagement-et-de développement

Le premier schéma d'aménagement de la MRC de Maria-Chapdelaine est entré en vigueur en 1988. En conformité avec les dispositions de la Loi sur l’aménagement et d’urbanisme (L.A.U.), la MRC doit réviser son schéma d'aménagement à tous les cinq ans. La MRC avait amorcé la révision de son premier schéma d’aménagement en 1994. Tel que signifié par la ministre des Affaires municipales et des Régions et d’Occupation du territoire (MAMROT), le schéma d’aménagement et de développement révisé (SADR) est entré en vigueur le 28 juin 2007. Le délai encouru entre le début de la révision et l’entrée en vigueur du SADR peut s’expliquer par plusieurs raisons dont les discussions et les projets associés au processus de décentralisation annoncés par le gouvernement du Québec et par les diverses modifications apportées aux orientations gouvernementales, entre autres en matière agricole. Ceci a entraîné plusieurs ajustements au contenu du schéma d’aménagement et de développement révisé. Toutefois, avec ces ajustements, il répond plus que jamais aux préoccupations, aux problématiques et aux intérêts du milieu de Maria-Chapdelaine.

Le SADR se compose de trois documents, soient le document principal, le document complémentaire et le plan d’action. Le document principal permet d'identifier, à partir des données physiques, démographiques et économiques, les grandes vocations du territoire de la MRC, ainsi que les infrastructures et équipements susceptibles de contribuer à son développement. C'est donc à partir de ces renseignements que découlent les grandes orientations d'aménagement et de développement et leurs objectifs sous-jacents qui permettent d'établir, à l'échelle de la MRC, une stratégie intégrée d'aménagement et de développement de son territoire. Ces orientations traitent principalement des problématiques liées aux domaines de l'environnement, du transport et des communications et des milieux forestier, rural, urbain et hydrographique. Le document complémentaire et le plan d’action préciseront respectivement, les règles (minimales et générales) d’aménagement ainsi que les actions qui seront menées en matière d’aménagement, de développement et de gestion environnementale et ce, en réponse aux orientations et objectifs que la MRC s’est fixée dans son document principal.

Pour toutes informations veuillez contacter :  Monsieur Marc-Eddy Jonathas