Bleuets

Droits fonciers en forêt de proximité

Tout comme son nom l’indique, de part sa proximité des territoires habités, la Forêt de proximité est fortement sollicitée par les utilisateurs. Elle l’est également par sa diversité, sa richesse et par le réseau des grandes rivières qui se rejoignent presque, pour se jeter dans le lac Saint-Jean. Afin de structurer et d’organiser l’utilisation et la réalisation d’activités, la MRC peut émettre des droits de différentes natures aux utilisateurs :

Agricole
Le territoire de la Forêt de proximité de la MRC de Maria-Chapdelaine est unique car il comporte de vastes superficies louées pour la culture du bleuet sauvage. Cette plante indigène est cultivée sur des sols sablonneux non perturbés. Le bleuet sauvage s’y retrouve d’origine et en abondance. Il est en cohabitation avec d’autres plantes tels le pin gris (pinus banksiana) et le kalmia (kalmia angustifolia). La MRC consent des baux agricoles à des exploitants privés ou collectifs pour la culture de ce petit fruit indigène.

Un autre petit fruit, non indigène, la canneberge, est également cultivée dans la Forêt de proximité. La MRC loue des parcelles, de moindre envergure que pour le bleuet, pour la culture de ce petit fruit. Des facteurs comme le climat, le sol et la disponibilité de l’eau favorise la culture de ce petit fruit. Des cultivars qui sont semés par les producteurs, dans des bassins entièrement aménagés, sont à la base de cette production.

Villégiature
Sur le territoire de la Forêt de proximité, la MRC a la responsabilité de développer la villégiature riveraine par l’application du Plan régional de développement des terres publiques (PRDTP). Lorsque des terrains sont rendus disponibles, ils sont offerts par tirage au sort.  Les terrains de villégiature ainsi attribués ont une superficie minimale et approximative de 4 000 mètres carrés, soit 50 mètres de largeur sur 80 mètres de profondeur. Ces terrains sont loués à partir de baux qui ont une durée de un (1) an et renouvelable annuellement sur paiement du loyer.

Droits de passage, servitude et autre usage
La MRC a également comme objectif de favoriser le développement économique sur le territoire de la forêt de proximité. La MRC peut y émettre de nombreux types de droits d’utilisation du territoire, du sentier de motoneige, au terrain de camping en passant par tout le réseau du Parc régional des Grandes-Rivières.

Autres droits
Des droits peuvent également être consentis pour des fins d’utilité publique, industrielles, de conservation et de protection. Il y a également un processus d’analyse de projets, en partenariat avec le CLD, qui permet à la MRC d’attribuer des baux commerciaux sur les terrains proposés.
 

Pour toutes informations veuillez contacter Monsieur Yannick Morin

 

Foret de proximité : Droits fonciers  |  Droits Forestiers